Carla Bruni ‘Quelqu’un m’a dit’

Carla Bruni

1m76, 86-61-89, une longue carrière fructueuse dans le mannequinat. Et un disque qui va faire vaciller quelques préjugés et idées préconçues -toutes-faites-et-qui-n’amènent-jamais-bien-loin. Carla Bruni était surtout – jusque là – connue pour sa plastique parfaite. J’ai trouvé sur un site web causant d’elle et qui traine sur le web (une page datant de 1998 apparemment) ceci : “Loisirs : aime jouer de la guitare”.

Maintenant qu’elle est à la retraite en tant que top-model, la belle Turinoise semble s’être décidée à se mettre devant sa guitare un peu plus que d’habitude pour sortir un véritable album-surprise, intitulée “Quelqu’un m’a dit”.

Alors que Karen Mulder a exercé sa voix chaude dans une reprise glamour de “I Am What I Am”, Carla a plutôt choisi de composer, d’écrire, de chanter et de jouer un peu de guitare sur son album, dans un univers très éloigné des podiums, des strass et des paillettes du mannequinat.

Tu te souviens peut-être qu’elle avait signé un titre dans le dernier album de Julien Clerc, avant de s’essayer en solo sur un album perso. Les paroles sont magnifiques, les mélodies douces et la voix jusque ce qu’il faut cassée de Carla Bruni sont les signatures d’un album qu’il faut posséder si tu aimes la chanson française. Personnellement, j’adore me l’écouter après une bonne journée de travail. Ca détend, mais à un point…