Les musiques de Tarantino

Tarantino

La sortie de Kill Bill est également l’occasion pour tous les amateurs de musique au cinéma de savourer une nouvelle fois l’incroyable boulot réalisé par Quentin Tarantino dans le choix des musiques pour illustrer son film. L’occasion également pour nous de te faire (re)découvrir les principales BOF rassemblées par Tarantino.

Pour Quentin Tarantino, les scènes du film sont intimement liées à la musique qui les accompagne. Il va même jusqu’à concevoir les scènes de ses films et le rythme de celles-ci en fonction de la zik qui les accompagne.

Kill Bill

La dernière, mais pas loin d’être une des toutes meilleures, la BO de Kill Bill jongle entre les différents mélanges qui composent le film : musiques de film yakusa, une pointe de disco, deux musiques tirées de séries TV (Le Frelon Vert et L’Homme de Fer) et quelques perles, notamment la musique du générique de Nancy Sinatra (la fille du crooner Frank Sinatra) Bang Bang (My Baby Shot Me Down).

Dans le genre plus fun, vous me mettrez le Woo Hoo des guitaristes japonais The 5.6.7.8’s (qu’on a autoproclamé hymne de la rédac dans nos moments de défoulements). Bref, une BO très déroutante de ce que Tarantino nous avait concocté jusqu’ici, mais un cocktail tout aussi puissant que d’habitude.

Jackie Brown

Amies de la soul et du funk, jette-toi aussi bien sur le film que sur la BO. Usant de multiples clins d’oeil à la blaxploitation, ce CD regroupe quelques perles que Tarantino aime à faire découvrir aux amateurs de ses films. Je te conseille fortement Across The 110th Street de Bobby Womack, ainsi que Street Life de Randy Crawford, sans oublier le Long Time Woman de Pam Grier, qui est l’héroïne du film.

Et en plus de toute cette musique enivrante, Tarantino a ponctué la BO de répliques géniales sorties tout droit du film. De Niro en VO raaaah !

Pulp Fiction

Pulp Fiction est LE film qui a révélé Tarantino et également celui qui a consacré son goût génial pour la musique. De Mirsilou (le générique à la guitare de folie) à Let’s Stay Together par Al Green en passant par un fulgurant Girl You’ll Be a Woman Soon de Urge Overkill ou encore Son of A Preacher Man par Dusty Springfield, Tarantino signe là l’une de ses plus belles BO.

En quelques plages, il remet au goût des petites perles qui étaient sur le point de tomber dans l’oubli. Enorme, tout simplement.

Reservoir Dogs

Reprises radiophoniques sorties de nulle part, la BO de Reservoir Dogs est certainement celle dont la musique est la plus “collée” à l’ambiance du film. La grande majorité de l’action du film se situe dans un hangar, aussi faute d’action “mouvante”, chaque élément prend un véritable sens.

Un exemple : durant la scène de torture où Mr Blonde arrache l’oreille du flic, Stuck In The Middle With You (Stealers Wheels) sonne comme un vrai dérangement aux oreilles du spectateur horrifié par un tel spectacle. En même temps, elle permet VRAIMENT de dédramatiser et de “seconddegréiser” la scène. Impressionnant. Citons Little Green Bag de The George Baker Selection, Hooked On a Feeling de Blue Swede ou encore Fool For Love de Sandy Rogers.On y trouvera aussi, comme d’hab, des passages géniaux du film, comme celui où Tarantino donne sa vision de Like A Virgin de Madonna. Géant.